--> La ronde de planification 69 comprend des investissements en capex et en R&D pour l'électrification, les groupes motopropulseurs hybrides et la technologie numérique pour les cinq prochaines années

--> La part des investissements dans les technologies futures a été portée à environ 50% sur un total de 150 milliards d'euros, contre 40% lors du cycle de planification précédent

--> Les investissements dans la numérisation doivent être doublés pour atteindre environ 27 milliards d'euros

Le groupe Volkswagen poursuit sa transformation en entreprise de mobilité numérique.

Comme décidé lors du Planning Round 69, le Groupe consacrera environ 73 milliards d’euros à l’électrification, aux groupes motopropulseurs hybrides et au numérique au cours des cinq prochaines années.

Cela a été annoncé à l’issue de la réunion du Conseil de surveillance d’aujourd’hui.

Les investissements en Capex et en R&D pour les technologies futures seront portés à 50 pour cent, contre 40 pour cent des investissements totaux du Groupe d’environ 150 milliards d’euros.

Les investissements dans la numérisation doubleront pour atteindre 27 milliards d’euros d’ici le milieu de la décennie, reflétant la forte concentration du Groupe sur le renforcement des capacités logicielles.

Environ 35 milliards d’euros seront consacrés aux véhicules électriques à batterie.

Environ 11 milliards d’euros supplémentaires ont été affectés au développement de véhicules hybrides de modèles existants.

«Dans le cadre de la planification des investissements du groupe Volkswagen, le conseil de direction et le conseil de surveillance ont posé aujourd’hui les pierres angulaires de la réussite future du groupe.La transformation du Groupe et de ses marques et la focalisation stratégique sur les domaines clés de la mobilité seront systématiquement mises en œuvre.Compte tenu des énormes défis auxquels nous sommes confrontés dans les années à venir, notre base financière est très solide », a déclaré Hans Dieter Pötsch, président du conseil de surveillance du groupe Volkswagen.

«Après avoir tracé très tôt la voie d’un avenir électrique à batterie au sein du groupe Volkswagen, nous sommes maintenant un leader mondial avec nos plates-formes électriques et une large gamme de véhicules électriques», a déclaré Herbert Diess, directeur général du groupe Volkswagen.

«Dans les années à venir, il sera crucial d’atteindre également une position de leader dans le domaine des logiciels automobiles afin de répondre à l’avenir aux besoins des personnes en matière de mobilité individuelle, durable et entièrement connectée.

À cette fin, nous avons doublé nos dépenses de numérisation. »

Bernd Osterloh, Président du Comité Général d’Entreprise, a déclaré: «Les investissements démontrent que notre Groupe prône la transformation, la mobilité électrique et la digitalisation.Nous passerons pleinement à l’offensive dans les années à venir.

Pourtant, une compréhension commune de la transformation et une planification fiable sont tout aussi importantes que les budgets d’un milliard d’euros.

C’est là que nous entrons tous – employés, gestionnaires, conseil d’administration et décideurs politiques.En ce qui concerne ce dernier, je pense en particulier à Berlin et à Bruxelles et à des sujets d’actualité tels que les infrastructures de recharge et l’Internet à haut débit.

Volkswagen est pleinement engagé dans une mobilité respectueuse du climat et hautement connectée. Mais pour cela, nous et nos clients avons besoin d’un environnement fiable. »

Le cycle de planification est basé sur l’espoir que l’économie mondiale connaîtra une croissance modérée au cours des cinq prochaines années.

Une croissance modérée avec des différences régionales est également prévue pour les marchés individuels.

L’augmentation de la productivité de 30 pour cent et les économies d’administration doivent garantir la transformation financièrement.

Par ailleurs, le Groupe travaille systématiquement à l’optimisation de son portefeuille de produits.Ainsi, les variantes de modèle, les combinaisons moteur-transmission et les fonctionnalités moins demandées seront rationalisées afin de réduire la complexité et d’augmenter l’efficacité du portefeuille.

La planification exclut les coentreprises en Chine, car elles ne font pas partie du groupe consolidé et financent les investissements dans les usines et les produits sur leurs propres ressources.

Source : Site web Volkswagen Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *